Pédagogie « théâtrale »

Le concept : les jeux d’acteurs détournés

Concept unique né d’une double compétence RH & théâtre


Il s’agit des exercices traditionnellement utilisés par les acteurs dans le cadre de leurs entrainements depuis la comédia d’ell arte, en passant par Augusto Boal, Constantin Stanislavski qui a inspiré l’actors Studio ou plus récemment les échauffements des équipes d’improvisation.
Toutes ces techniques visent originellement à développer les aptitudes des acteurs.

A travers ces exercices acteurs travaillent :

  • Le corps : la voix, le regard, la posture, la respiration, relation à l’espace.
  • Les émotions, la concentration, la maîtrise de soi, l’énergie, « l’intention », l’action.
  • Le mental : la fluidité mentale et verbale, l’improvisation, la réactivité.
  • La relation à l’autre : l’écoute, la présence, la confiance …

La particularité de la méthode réside en l’analyse des comportements mis en évidence lors des exercices de jeux d’acteur.

Les exercices permettent de démontrer, apporter la preuve d’un mécanisme comportemental.

Ils sont ludiques, anodins et apparemment totalement déconnectés des thèmes de la formation ce qui accroit la spontanéité, l’effet de surprise et par voie de conséquence la crédibilité des démonstrations.

Exemples :

A partir d’un exercice d’acteur visant à travailler la présence, l’état de veille chez le comédien :

  • Nous abordons la notion de responsabilité et mettons en évidence les risques de l’être humain à esquiver de façon naturelle ses responsabilités.
  • Parce qu’il n’est pas assez concentré, parce qu’il attend trop des autres, parce qu’il est dans le passé au lieu de se projeter dans le futur, parce qu’il estime avoir assumé son rôle et « décroche » ….
  • A partir d’un exercice sur le corps issu de « l’anti-gymnastique », nous abordons la notion de performance individuelle, le conditionnement, la réussite, l’ambition, le chemin des possibles ….
  • A partir d’un tour de magie dont nous révélons le secret aux participants et que nous invitons à reproduire à leur tour, nous mettons en évidence la différence entre montrer et former dans les formations de formateurs et le processus de découpage pédagogique.

Ces exercices sont « spectaculaires » au sens propre du terme car évidents !

Les démonstrations deviennent incontestables.

Efficaces mais non traumatisants :

  1. Il s’agit de mettre en évidence des mécanismes humains, normaux, sans jamais dévaloriser l’individu lui-même à titre personnel.
  2. Il s’agit de jeux d’acteurs, exercices ludiques, simples